Bail électronique hopem

Investissement locatif : Cinq astuces et outils pour une gestion locative rentable

Investir en immobilier locatif peut être un excellent moyen de générer un revenu passif et de bénéficier d’une appréciation du capital.

Toutefois, la gestion de biens locatifs vient avec son lot de défis. Pour réussir sur le marché de l’immobilier, vous devrez développer vos compétences en gestion et disposer des bons outils. Dans cet article, Hopem vous propose cinq conseils pour rentabiliser votre achat de biens locatifs, ainsi que des outils utiles qui vous faciliteront la tâche !

Les avantages que procure l’investissement locatif

L’immobilier locatif est attrayant pour les investisseurs immobiliers. Il s’agit d’une voie intéressante pour vous si vous débutez, puisque ce type d’investissement comporte de nombreux avantages, tels que :

  • Stabilité des revenus locatifs;
  • Possibilité d’appréciation du capital;
  • Avantages fiscaux liés à la dépréciation, aux intérêts hypothécaires, etc.;
  • Possibilité de générer un revenu passif;
  • Marché accessible grâce à des coûts d’entrée inférieurs à ceux d’autres types d’investissements;
  • Faible taux d’inoccupation et loyers plus élevés dans plusieurs villes du Québec, dont Montréal et la Capitale Nationale.

Si vous jouez bien vos cartes avec votre achat locatif, vous serez en mesure de réaliser des profits en seulement un an! C’est une bonne nouvelle pour ceux qui visent l’indépendance financière.

Toutefois, pour y arriver, vous devrez développer vos habiletés de gestion, surtout si vous décidez de vous en occuper vous-même. Avec les tâches administratives, la gestion des dépenses et des revenus, la gestion des locataires, les réparations de l’immeuble, les rénovations dans les logements et toutes les autres tâches qu’il vous incombe, votre investissement locatif pourrait rapidement se transformer en travail à temps plein !

Immobilier locatif : gérer soi-même ou faire appel à un gestionnaire ?

Après avoir investi dans le marché locatif, vous pouvez vous charger vous-même de la gestion de vos immeubles locatifs ou la confier à une firme spécialisée en la matière.

En engageant un gestionnaire immobilier, vous pourrez vous éviter certains maux de tête. Vous aurez également l’esprit tranquille en sachant qu’un professionnel s’occupe de votre investissement locatif. Toutefois, cela entraînera évidemment des coûts supplémentaires.

Le fait de s’en occuper soi-même permet de mieux contrôler l’investissement et d’économiser de l’argent à long terme.

Hopem a quelques astuces et quelques outils pour vous aider à transformer votre investissement immobilier en succès !

 Centralisez toutes vos données et gagnez en efficacité. Découvrez nos logiciels de gestion immobilière.

gestionnaire immobilier

Cinq conseils pour une gestion locative rentable de votre immeuble locatif

La gestion de biens locatifs peut demander beaucoup de temps et d’énergie. Pour rentabiliser votre investissement immobilier, il est important de mettre en place de bonnes stratégies.

De l’utilisation de la technologie à la sélection minutieuse des locataires, en passant par l’entretien préventif, il existe de nombreuses étapes à prendre en compte. Voici cinq conseils qui pourraient vous aider à rentabiliser votre achat locatif.

À lire : Guide de la gestion immobilière pour devenir un gestionnaire immobilier efficace

1. La technologie est votre meilleur allié : utilisez un logiciel de gestion locative

Faites de la gestion de votre portefeuille de biens locatifs un jeu d’enfant en utilisant des logiciels spécialisés. Ceux-ci vous permettront d’avoir une vue d’ensemble sur vos immeubles à logements, afin d’être proactif dans votre prise de décisions. Voici ce qu’ils peuvent faire pour vous :

  • Automatiser certains processus comme la gestion des comptes payables et des comptes recevables, la préparation des factures et des paiements (électroniques) pour vous libérer du temps;
  • Faciliter la communication avec les locataires;
  • Traiter les demandes d’entretien imprévues et assurer la gestion des travaux préventifs;
  • Vous aider dans la gestion financière, la gestion des baux et les augmentations annuelles, la préparation et l’envoi des avis de renouvellement;
  • Effectuer la comptabilité, les états financiers et les rapports annuels.

En gros, le logiciel de gestion immobilière est un allié qui vous facilitera grandement la vie. Chez Hopem, notre solution a été développée en se basant sur les besoins réels de l’industrie. Elle a été pensée pour vous permettre de grandir et de prendre de l’expansion. Que vous ayez 200, 2 000 ou 20 000 portes, Primmo est adaptée à votre réalité et vous permet de gagner du temps à toutes les étapes du cycle de vie de vos locataires.

2. Sélectionnez soigneusement vos locataires

Prendre le temps de bien sélectionner vos locataires pourrait vous éviter bien des soucis! Il est important de vérifier leur solvabilité avec une enquête de crédit. Des outils informatiques existent pour faire ce travail rapidement et avoir l’heure juste avant de signer un bail avec un locataire potentiel. Leur personnalité et leur mode de vie sont également à prendre en compte. lls ne seront pas seuls dans l’immeuble, il ne faudrait pas qu’ils causent des problèmes avec les autres locataires. Ne vous gênez donc pas à demander des références.

N’hésitez pas à déléguer cette tâche à un professionnel dans le domaine comme à un agent de location.

3. Pensez à l’entretien préventif des logements

Pour attirer des locataires de qualité, et éviter de gros travaux de rénovation, il est essentiel de maintenir votre propriété en excellent état. L’entretien préventif vous permettra de protéger votre investissement. Dans un même ordre d’idée, il vous faudra être réactif en cas de problème. Si, par exemple, un locataire se plaint d’un problème, il sera important d’agir rapidement.

L’utilisation d’un logiciel de gestion immobilière comme la solution proposée par Hopem est idéale pour réceptionner les demandes, en faire les suivis et attribuer les travaux à vos équipes de maintenance, c’est idéal pour ne rien oublier. Sans compter la possibilité de facturer les appels de services suivant les clauses de vos contrats de location.

4. Préparez un contrat de location détaillé

Énoncer clairement vos attentes aux locataires potentiels contribuera à réduire les risques de malentendus (et les litiges potentiels). La rédaction d’un contrat de location détaillé est essentielle pour gérer avec succès les propriétés locatives.

Ce document doit inclure tous les détails pertinents du bail comme :

  • le nom des locataires;
  • le montant du loyer mensuel;
  • la politique en matière de frais de retard de paiement;
  • le montant du dépôt de garantie;
  • les règlements de l’immeubles ;
  • la politique concernant les animaux domestiques et le tabagisme, si nécessaire.

5. Soyez proactif quant à la mise en location des logements vacants

Un appartement qui reste vacant durant une longue période devient un frein à la rentabilité de l’immeuble. Les gestionnaires immobiliers doivent donc être proactifs et ne pas trop attendre pour afficher leurs logements vacants.

Pour y arriver, il faudra vous assurer que l’unité est prête à accueillir de nouveaux locataires. Avant la mise en location, vous pouvez effectuer de petits travaux qui vous permettront d’augmenter la valeur du loyer et qui le rendront plus attrayant sur le marché immobilier.

L’utilisation des médias sociaux ou de publicités vous aidera à trouver plus rapidement des locataires pour vos logements.

Vos questions sur la rentabilité des investissements locatifs

Pour évaluer la rentabilité d’un investissement locatif, il vous faut regarder différents indicateurs de performance (communément appelés KPI, pour Key performance indicators) :

  • Le taux de rendement brut (le ratio entre le loyer annuel et le prix d’achat du bien);
  • Le taux de rendement net (le ratio entre le loyer annuel et le prix d’achat du bien après les déductions et tous les frais liés à l’immeuble (frais d’entretien, frais de gestion, impôts, assurances, etc.);
  • Le taux d’occupation (le pourcentage de temps pendant lequel les logements sont loués sur une période donnée).

Les appartements se louant le mieux sont souvent ceux qui sont stratégiquement situés. C’est-à-dire qu’ils sont près des commodités comme les transports en commun, les commerces, les écoles, les hôpitaux, etc. Il sera toutefois important de faire une analyse de marché propre à la région dans laquelle vous souhaitez acheter un immeuble locatif, puisque la demande ne sera pas la même pour un type de logement dans une grande ville qu’en région éloignée, par exemple.

Pour déterminer le prix mensuel d’un appartement dans un immeuble à logements, il vous faudra prendre en compte les éléments suivants :

  • L’offre et la demande sur le marché;
  • L’emplacement de l’immeuble;
  • Le stationnement
  • Les espaces de rangement (casier)
  • Le type de logement et ses caractéristiques (la taille, les inclusions, les rénovations, le style, etc.)

Notez que si vous achetez un immeuble à logements existant dont les logements sont loués, vous ne pourrez pas augmenter les prix des loyers comme bon vous semble, puisque cela est encadré par la loi. Vous devrez vous conformer aux règlementations du TAL.

Suivez Hopem